Simoun – Moucheron (1941)

Simoun

Patron : Jean-François Trainy, président de l’AVAL

Le « Moucheron SNS » (pour Série Nationale Suisse ») est un plan signé Henry COPPONEX à Paris en 1934, alors que le futur célèbre architecte et régatier y terminait ses études.

Si d’aucuns y voient des lignes inspirées du 6,50 SI « Aigrette III », gageons que notre homme aura vu régater les petits bateaux de la Seine, dont les « Chats » de Gaston Grenier (plan de 1921).

Le Moucheron est un quillard (5.30 X 1.60 X 0.90 mètres) qui porte environ 15 m² de toile au près et… un spinnaker au portant!

Les 35 bateaux produits entre 1935 et 1950 étaient destinés à l’initiation des jeunes. Ils ont été remplacés à partir de 1950 par les « 15 SNS » plus performants (plan Amiguet de 1933, dont Henri Copponex dessinera la plupart des unités à partir de 1950!)

Notre Moucheron, le n°18 (même s’il porte le N° de voile…8) a été construit en 1941 aux Chantiers Bessert et Angeli à Genève, qui ont construit beaucoup de plan Copponex, y compris des « 30 mètres Suédois ».

« Simoun » est son nom de baptême d’origine et c’est lui qui figure en photo sur le mural du Musée du Léman présentant les séries historiques des bateaux de notre Lac.

Il a été « découvert » en 2003 sur les bords du lac à Chens sur Léman, précisément au « port des pêcheurs », fief de la famille Carraud.

Débâché depuis longtemps, le bateau était plein de feuilles transformées en terreau dans lequel les ronces avaient pris racine…

Simoun

Simoun

Pont en contreplaqué pourri, étrave disloquée, bordés de fond, varangues, pas mal de membrures, et surtout quille à changer. Le bateau, stocké dans la pente menant au lac, avait vu son arrière tribord déformé par l’eau stagnante… Voilà pour le constat… Pas terrible!

Mais quelle ligne magnifique pour ce petit quillard correspondant parfaitement à une utilisation en « day-boat » en sortie d’un petit port tranquille avec ses 90 cm de tirant d’eau…

Et puis, « le cœur a ses raisons que la raison ne commande pas ». Aïe!

Voilà comment on se lance dans une restauration de plusieurs années, entrecoupée par des périodes de grand calme comme par exemple la création d’une association: « l’Atelier des Voiles d’Antan »…

Pensez à partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn