La voile en kayak ? A essayer !

En complément d’un autre article du site concernant la navigation à la voile en kayak, voici un compte rendu de mes essais d’il y a quelques jours en Bretagne sud, à Gâvres plus précisément.

L’engin est un Wayland, copie bon marché du célèbre Klepper allemand. Si l’ensemble est de bonne tenue, quelques détails traduisent la production low cost comme les fixations (rivetées) des ferrures qui ont une tendance exagérée à sauter à la moindre sollicitation.

Cela étant, le plaisir est bien là avec un bateau doté d’une glisse agréable et que nous avons essayé dans des conditions assez musclées avec un constant sentiment de sécurité.

Le gréement est complet, voile au tiers bômée et foc. Deux dérives latérales fixées très simplement complètent l’ensemble qui se monte (et se démonte) en quelques minutes.

En navigation les sensations sont bien présentes et l’impression de vitesse (nous sommes au raz de l’eau) très plaisante.

En configuration randonnée (bateau ponté et son équipage « enjupé ») le rappel est évidemment limité ; en conséquence, le près n’est pas folichon mais le bateau remonte néanmoins honorablement au vent dans des airs ‘raisonnables.

On peut voir, sur le site du fabriquant Klepper des photos de kayakistes au rappel sortis du bateau mais ces fantaisies ne sont pas très raisonnables en mer ouverte et bateau chargé.

Un bémol toutefois : si le kayak reste bien dans sa trajectoire à la pagaie, ce qui est fort agréable sur les longs trajets, cela devient péjoratif à la voile où le virement demande bien souvent à être appuyé à la pagaie !

Enfin, compte tenu des possibilités de rappel limitée, le gréement doit être vite abattu si le vent monte, mais précisément c’est là que la pagaie devient un régal !

« Sail if you can, paddle if you must »

Yves Jeanne

Pensez à partager ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin