Le Tiolu à l’AVAL

Mais qu’est-ce qu’un « Tiolu » ?

Certes, ce n’est pas le Dahu, célèbre animal de nos montagnes…

« Au bord du Lac. Quand chante l’oiseau du temps de Mars, le tiolu, avec ses trois notes modulées. Qui sont tout le printemps déjà: ti-ti-ta. On sortait alors les barques… » (A la recherche du rameau d’or – Georges HALDAS)

Ce bel oiseau annonciateur de printemps est donc venu nicher sous notre hangar de Messery… Et quel oiseau !

Un beau profil

Un beau profil

Fabriqué par le chantier Georges « Kim » DÜRR à Port-Choiseul (Versoix) en 1976, le voilier n°1 de la série « Oregon ». Ça ne s’invente pas : Baptiser une série de bateaux bois du nom du leader mondial des… chaînes de tronçonneuses…

Heureusement, son premier propriétaire va le baptiser du nom du petit oiseau des bords du Léman : Il devient donc Le Tiolu.

Belle étrave

De dimensions respectables… 11 mètres de long x 2.70 mètres de large au maître bau, notre oiseau, léger comme une plume – il annonce « seulement » 3200 kg sur la balance – va immédiatement briller en régate.

Il faut dire que, si ses formes ne lui permettent pas le planning au portant, le plus grande partie de son poids est située dans le lest car il est construit en trois plis d’acajou sur une structure en porque innovante et solide.

la voûte arrière du Tiolu

Cette construction « raide à la toile » lui permet de porter un plumage impressionnant sur un mat à trois étages de barres de flèche !

Cela donnera l’envie au chantier Luthi de fabriquer deux (ou trois, selon les sources) autres bateaux sur le même moule, dont un appartiendra au célèbre navigateur lémanique Pierre FEHLMANN.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Fehlmann

La série prendra le nom du premier bateau. Nous hébergeons donc LE Tiolu n°1…

Un bel oiseau et une bête de course

Un bel oiseau et une belle bête de course!

Son propriétaire actuel, Yannick PLAISANCE (un nom prédestiné s’il en est!) a participé à l’épopée du catamaran « Babouche » parti en 2006 découvrir le fameux « passage du Nord-Ouest » du côté de chez les Esquimaux…http://www.babouche-expe.eu/presentation.html. C’était lui le peintre du bateau : du bel ouvrage !

Aujourd’hui éducateur spécialisé à Genève, il destine le « Tiolu » à faire naviguer des enfants handicapés. Bravo Yannick et bon courage pour les travaux de restauration…