6 Mètres JI Plan Bjarne Aas 1914

Que dire de « Margaux » ?  Il est magnifique, somptueux…

Gréement de cotre houari

Gréement de cotre houari

… Tout simplement BEAU!

Margaux tribord amure

Margaux tribord amure

6 Mètres JI ou 6 Meters « R » chez les Anglo-Saxons, ce quillard de la jauge de 1909 a, qui plus est, eu la grande chance de recevoir une restauration dans les règles de l’art…

Margaux dans son élément

Margaux dans son élément

…et surtout dans l’esprit de sa jauge d’origine.

Margaux sortant de restauration

Margaux sortant de restauration

Voici ce qu’en écrit son propriétaire actuel en authentique passionné:

Jean-François,

De retour de voyage j’ai trouvé votre dernier mail et Je vous remercie de votre intérêt dans Margaux. Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint quelques photos représentatives de son état afin de pouvoir l’afficher sur votre site.

Plan Bjarne Aas (1886-1969) architecte norvégien spécialisé dans les 6 M (37 de dessinés versus Tore Holm 40, Johan Anker 53, Pelle Petterson 19)

 » Margaux, ex-Caramba ex-Puntan  » construit en 1914 par Bjarne Aas suivant la jauge métrique de 1909. Il a été entièrement et fidèlement reconstruit dans l’esprit de la jauge d’origine en dépit des modifications qui avaient eu lieu lors de sa longue existence.

Ses dimensions sont les suivantes : Longueur au pont 9.80 m, largeur : 1.70 m, tirant d’eau : 1.50 m, longueur hors tout (beaupré + bome) 11.80 m, déplacement 3 tonnes.

Son gréement houari comprend une grande voile de 43.50 m2, une trinquette de 6.90m2 et un foc de 6.60 m2 toute la voilure a été réalisé par la voilerie Tonnerre (voilier de Tabarly et de ses Pen-Duick) Caramba a nécessité une refonte complète qui a duré 3 ans (approx 3500 hrs)

Durant sa reconstruction nous avons déposé le lest, changé ses boulons par des boulons en inox, remplacé la fausse quille par une nouvelle en iroko, nous avons gardé la quille d’origine qui est en chêne, sur les 108 membrures d’acacia nous en avons remplacée 98, ployées à la vapeur, tous les bordés sont neufs en acajou africain appelé sipo et rivetés en cuivre et posées jointifs, la bauquière a été changée ainsi que le barrotage, un nouveau pont en pin d’ Oregon, ainsi qu’à l’origine, a été posé traditionnellement avec un système de fixation garantissant une étanchéité parfaite. Nouveau roof, nouvel hiloire de cockpit, nouveau cockpit auto videur, nouveau plancher en spruce, nouveau espars (mat, bome, pic, bout-dehors) furent réalisés en spruce creux suivant les plans de Mr Nicolson directeur du cabinet d’architecture Mylne.

Le gréement dormant est en inox mono toron et le courant en chanvre lissé avec épissures, toutes les poulies d’écoutes sont en frêne avec réas alu, celles de drisses sont en bronze nickelé ainsi que les filoirs d’écoutes qui eux sont polis. Les ferrures d’accastillage sont en inox poli. Les ridoirs inox et les poulies de bastaques sont gainées de cuir. Le roof a une housse de mer ainsi que la grand voile, un taud couvre entièrement le bateau

La protection de la coque est assurée par deux couches d’époxy appliquées a l’intérieur et à l’extérieur, suivi par trois couches de vernis polyuréthanes, l’antifouling est deux couches de stopani.

Ce bateau est le fruit d’une réflexion ainsi qu’un hommage à la jauge de 1909, à ma connaissance il est unique dans ce genre.

Il est sous hangar et 2 couches de vernis extérieures ont été réalisées en 2008.

Jean-François, j’espère que ces informations vous donnerons une idée de la qualité du bateau. Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires que vous jugerez utiles.

Meilleures salutations

Joel Perrodo

Pour plus d’informations (photos format original et autres détails), merci de contacter l’association par mail.

Pensez à partager ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.